Où placer son argent ?

À l’heure où les produits d’investissement sont sujets à la démocratisation, tout le monde peut s’improviser investisseur afin de faire fructifier son capital. Il faut néanmoins se fixer sur la question de savoir où placer son argent, avant de miser sur quoi que ce soit. En effet, le placement a toujours été synonyme de risque. Zoom sur quatre moyens de placement qui font le plus d’adeptes ces dix dernières années.

Sur le marché boursier

De plus en plus d’investisseurs se prononcent pour le marché boursier, quand il s’agit de savoir où placer son argent. Mieux vaut néanmoins bien se renseigner avant d’investir son capital. Une recommandation qui s’adresse notamment aux investisseurs néophytes. De nombreux sites spécialisés permettent d’ailleurs de recueillir un maximum d’informations pour dénicher le type de placement adapté à son budget. En outre, les traders sont souvent confrontés à un important dilemme : celui de choisir entre des actions ou des obligations. Associées à des risques élevés, ces premières correspondent surtout à un investissement sur le long terme. Elles promettent aussi des rendements intéressants, ce qui est loin d’être le cas des obligations, lesquelles s’adressent surtout aux investisseurs peu expérimentés.

Le contrat de capitalisation

Peu connu du grand public, le contrat de capitalisation s’avère pourtant à peu près similaire aux assurances vie. Un des points communs : ce moyen de placement est conçu et géré par les institutions proposant ces dernières. Il se révèle néanmoins beaucoup plus avantageux, en permettant de définir un certain nombre de bénéficiaire. La donation (en nue-propriété) est même possible. En outre, le souscripteur peut à tout moment faire des retraits. Selon les spécialistes, le contrat de capitalisation fait surtout des adeptes dans le rang des sexagénaires et septuagénaires désireux de léguer une certaine somme à ses enfants ou petits-enfants.

Le PEA Assurance

Juridiquement, le PEA assurance est également semblable au contrat de capitalisation. La similarité se confirme dans certaines règles régissant les deux moyens de placement. De nombreux investisseurs penchent plutôt vers le PEA assurance, au détriment du contrat de capitalisation, lorsqu’il s’agit de savoir où placer son argent. Ce premier offre en effet à l’investisseur la possibilité de conserver une antériorité fiscale, par rapport à d’éventuels retraits. Un seul bémol : le PEA est associé à un certain niveau de risque. Il s’adresse ainsi aux investisseurs aguerris.

La tontine

La Tontine est un moyen de placement plus qu’avantageux. Elle fait surtout des adeptes parmi les investisseurs avertis. Il s’agit effectivement d’investir une somme dans un fonds commun. Un organisme d’assurance se charge de gérer le capital, mais chaque actionnaire se trouve dans la possibilité de suggérer un placement donné. L’accord de tous les actionnaires est toutefois requis avant toute prise de décision. Par ailleurs, la maîtrise d’un certain nombre de stratégies d’investissement est de mise, au risque de voir son capital se volatiliser en un clin d’œil. Autrement dit, la Tontine peut rapporter gros à condition de bien cerner son mécanisme. Enfin, elle s’inscrit dans le registre des investissements sur le long terme.